fbpx
Accessibilité web et référencement naturel SEO : le guide complet pour tout comprendre 1

Accessibilité web et référencement naturel SEO : le guide complet pour tout comprendre

Très souvent, les notions d’accessibilité et de référencement naturel sont présentées comme des pratiques connexes de la qualité d’un site web. En effet, nombreux sont les acteurs du domaine qui estiment qu’un site accessible à tous aura plus de chance de bien se positionner dans les résultats des moteurs de recherche.
Qu’en est-il donc réellement ?

 

Dans cet article, nous allons donc explorer la notion d’accessibilité web pour comprendre en quoi elle peut être bénéfique pour le référencement naturel de votre site. Ensuite, nous verrons quelques astuces pour rendre son site accessible à tous et améliorer l’expérience offerte aux utilisateurs.

Comprendre la notion d’accessibilité web

Avant toute chose, il est essentiel de comprendre ce que c’est que l’accessibilité web. Par définition, l’accessibilité est la possibilité d’accéder ou d’arriver à faire quelque chose. Ainsi, lorsqu’on parle d’accessibilité web, il s’agit d’un moyen d’aider tout le monde, y compris les personnes handicapées, à accéder facilement aux sites et applications web.
Pour une définition plus technique, l’accessibilité web est un processus de conception et de développement de sites web, d’outils et de technologies qui permet d’avoir un outil accessible à tous. Il s’agit d’une initiative du World Wide Web Consortium (W3C) dans l’objectif de permettre à tous les utilisateurs de percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec un site web.
L’accessibilité web prend en compte les personnes avec différents types de handicaps qui peuvent affecter leur accès au web. On peut citer par exemple les handicaps :

  • physiques
  • visuels
  • auditifs
  • cognitifs
  • de la parole
  • neurologiques.

En quoi est-ce important ?

Pour faire simple, grâce à une meilleure accessibilité, les utilisateurs peuvent facilement comprendre, naviguer et bien interagir avec un site web ou une application web. À ce propos, il faut souligner que plusieurs millions de personnes à travers le monde souffrent d’un handicap physique et près de la moitié utilisent régulièrement Internet. Autrement dit, il y a de fortes chances que parmi les utilisateurs de votre site web se trouvent des personnes malvoyantes ou des personnes handicapées physiquement. Ils peuvent donc avoir du mal à accéder au web comme n’importe quelle autre personne.
À titre d’exemple, vous devez savoir qu’une personne dyslexique n’est pas en mesure de lire les polices de caractères ordinaires. Aussi, une personne aveugle aura besoin d’un lecteur d’écran pour avoir une idée du contenu d’un site web. Si votre site n’est pas facilement accessible pour toutes ces personnes, vous risquez donc de passer à côté d’une grande partie de potentiels visiteurs. Sans l’accessibilité web, votre site web n’offrira pas une bonne expérience utilisateur. Et comme vous le savez certainement déjà, il s’agit aujourd’hui d’un facteur crucial pour optimiser le référencement de son site web.
Le principe de fonctionnement des moteurs de recherche est simple : ils envoient des robots qui explorent les sites web, les indexent et les notent en fonction de plusieurs facteurs de classement. Ainsi, un site web bien optimisé, qui respecte les standards édictés par le W3C et qui offre une bonne expérience aussi bien sur mobile que sur desktop, quels que soient le système d’exploitation et le navigateur utilisés, envoie des signaux positifs pour le SEO.
Mettre en place de bonnes pratiques pour rendre son site web accessible vous aidera donc à :

  • toucher un public plus large
  • contribuer à rendre la société plus inclusive
  • augmenter le trafic de votre site web et optimiser son
  • référencement naturel SEO
  • améliorer votre e-réputation, etc.

 

Cas concrets : 5 types de déficiences en matière d’accessibilité web

Comme vous devez certainement déjà le savoir, les handicaps ne se limitent pas à la vue ou à l’ouïe. Pour optimiser son site et le rendre accessible, il est donc primordial de comprendre les différents types de handicap ou de déficience.

Visuel

Les handicaps visuels peuvent aller d’une perte de vision légère à modérée. On peut citer le daltonisme (difficulté à distinguer les couleurs telles que le rouge et le vert…), la faible vision ou encore la cécité (perte substantielle ou totale de la vision des deux yeux).

Auditif

Il s’agit notamment des déficiences auditives légères à moyennes. Même une perte partielle peut être problématique lorsqu’il s’agit de contenu audio. Sont notamment concernées les personnes malentendantes (déficience auditive modérée) et la surdité (déficience auditive importante et non corrigible des deux oreilles).

Physique

Les handicaps physiques sont liés à des problèmes du contrôle musculaire tels que la paralysie, le manque de coordination, les limitations des sensations, les troubles articulaires (arthrite), etc.

La voix

Les handicaps liés à la voix concernent notamment l’incapacité de parler causée par des troubles mentaux et des déficiences cognitives. Il s’agit également de la dysarthrie, paralysie des muscles, notamment des lèvres, de la gorge et de la langue, nécessaires pour parler.

Cognitif, apprentissage et neurologique

Ces handicaps affectent la manière dont les informations sont comprises et traitées par les personnes. On peut citer par exemple l’autisme (déficiences de la communication sociale) ou les troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Il s’agit d’une difficulté à se concentrer sur une seule tâche.
On peut aussi citer les handicaps de santé mentale ; des conditions telles que l’anxiété, les troubles de l’humeur peuvent entraîner des difficultés à se concentrer et à traiter l’information.

WCAG : les principes de l’accessibilité web

Les directives d’accessibilité de contenus web (WCAG pour Web Content Accessibility Guidelines) définissent les lignes à suivre du W3C pour rendre plus accessibles les contenus publiés en ligne. Ces directives sont au nombre de 12, mais s’articulent autour de 4 principes qui posent les fondements d’une utilisation sans barrière de sites ou applications web.
Voici une synthèse de ces 4 principes de l’accessibilité web :

  1. perceptible : un contenu web, pour une utilisation optimale, se doit d’être mis en page de telle sorte à ce que les internautes puissent le percevoir sans difficulté
  2. utilisable : une interface web accessible doit être conçue de telle sorte à ce que les internautes puissent facilement trouver les informations dont ils ont besoin
  3. compréhensible : les internautes doivent être en mesure de comprendre facilement le contenu et comment naviguer dans l’interface
    4. robuste : il s’agit ici de la compatibilité des contenus web. Un contenu accessible doit être suffisamment robuste pour être compréhensible par les navigateurs, mais aussi par les technologies d’assistance telles que les lecteurs d’écran.
    Actuellement, les lignes directrices du WCAG sont disponibles dans leur version 2.0. Elle a été publiée depuis décembre 2008 et remplace la norme précédente WCAG 1.0.

Comment savoir si votre site web est accessible à tous ?

Il existe aujourd’hui en ligne plusieurs outils pratiques grâce auxquels vous pourrez facilement vérifier l’accessibilité de votre site web. On peut citer par exemple Google Lighthouse qui permet d’avoir un audit détaillé des performances de votre site en matière d’accessibilité. L’outil fait la liste de tous les éléments à corriger avec un score en fonction de la gravité du problème.
On peut citer aussi aCe, l’outil développé par accessiBe, l’un des principaux acteurs de l’accessibilité web. C’est un outil grâce auquel vous pourrez vérifier si votre site est conforme ADA et WCAG. Son principal atout est sa rapidité ; en seulement quelques secondes, vous aurez un aperçu des performances de votre site web. L’outil propose aussi des suggestions que vous pourrez suivre pour améliorer l’accessibilité de votre site.
Il existe plein d’autres outils comme Siteimprove Accessibility Checker (une extension Google Chrome) ou encore axe DevToolsWeb Accessibiliy Testing que vous pourrez tester facilement.

Les meilleures pratiques SEO pour améliorer l’accessibilité de votre site web

Une idée reçue complètement fausse veut que les normes d’accessibilité web empêchent les experts en référencement naturel de faire correctement leur travail. Mais comme nous avons pu le voir un peu plus haut, rendre son site web accessible permet de bien l’optimiser pour les moteurs de recherche. Ainsi, l’accessibilité web et le SEO se rejoignent dans de nombreux domaines. L’amélioration de l’accessibilité permet d’offrir, entre autres, une meilleure expérience aux internautes.
Par ailleurs, il faut souligner que Google a publié un certain nombre de directives officielles expliquant l’importance de l’accessibilité web et la manière dont elle contribue à créer une bonne expérience utilisateur. Voici donc en résumé 8 bonnes pratiques qui vous aideront à améliorer à la fois l’accessibilité de votre site web et ses performances SEO :

  • optimisez la balise Title des pages de votre site web
    utilisez des titres et des sous-titres pour aérer votre contenu et le rendre plus lisible
  • utilisez la balise ALT (attribut ALT) ou texte alternatif d’une image, pour donner une description des contenus visuels de votre site web
  • choisissez un texte d’ancrage descriptif
  • créez un fichier sitemap.xml, pour aider les robots des moteurs de recherche à mieux comprendre votre site web
  • ajoutez des fils d’Ariane (par exemple : Accueil > Marketing > Marketing numérique > Référencement > Accessibilité du Web). Les utilisateurs qui veulent revenir sur la page Marketing n’auront simplement qu’à cliquer sur « Marketing » dans ce fil d’Ariane et le tour est joué. Les fils d’Ariane permettent de retracer le chemin parcouru jusqu’à la page actuelle. En plus d’aider les utilisateurs à naviguer jusqu’à la page précédente, ils aident également à naviguer jusqu’au contenu de premier niveau
  • proposez aux internautes une navigation web simple et claire. Non seulement cela permet aux utilisateurs de trouver facilement ce qu’ils cherchent, mais une navigation bien pensée permet aussi aux robots des moteurs de bien explorer votre site web
  • améliorez la lisibilité : l’un des principaux objectifs de tout contenu web est d’apporter de la valeur ajoutée. Si le contenu est bon, il obtient automatiquement les partages et les engagements ; ce qui est également idéal pour attirer plus d’utilisateurs sur votre site. Vous devez donc veiller à optimiser le contenu (texte, visuel…) de telle sorte à ce qu’aussi bien les lecteurs que les robots et autres technologies puissent facilement y accéder.

Vous l’aurez compris, l’accessibilité web est liée à plusieurs facteurs du SEO on-page et à la compatibilité mobile. Chez Studio Cassette faites nous pouvons vous guider dans ce domaine novateur qui permet de rendre le web accessible à tous.

 


Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos découvertes !
S'abonner