fbpx
Global Earthquake Model : une refonte qui secoue 1

Global Earthquake Model : une refonte qui secoue

Nos découvertes - 31 janvier 2013

Imaginez que l’on vous demande d’assurer la refonte totale (charte graphique et identité visuelle comprises) d’un site internet non commercial et dont la cible n’est autre que la population mondiale. Autrement dit, comment réussir à sensibiliser sur un même problème des personnes ayant des caractéristiques socio-culturelles extrêmement différentes ? Plutôt flippant comme brief, hein ?

C’est pourtant le défi que doivent relever les créatifs travaillant avec des  structures tournées vers les grands sujets planétaires comme le réchauffement climatique ou la faim dans le monde par exemple. Dernièrement, ce fut le cas du designer James Brown (si si je vous assure c’est son nom) pour le compte de la Global Earthquake Model (GEM), comme nous le raconte un article de Ben Moss sur Webdesigner Depot.

Cette fondation à but non lucratif a pour objectif de produire des modèles universels pour calculer et communiquer les risques liés aux tremblements de terre sur l’ensemble de la planète. Pour ça, elle développe notamment un certain nombre d’outils libres et gratuits pour aider à la réduction des risques liés aux séismes dans les régions les plus vulnérables du globe.

Mais revenons à notre sujet. Depuis sa création, l’organisation dispose d’un site principal comme vitrine et d’un sous-site présentant son projet phare baptisé Open Quake. Comme vous pouvez le constater à la vue des deux sites, c’est pas le boulot qui manquait.

Après 18 mois d’intenses cogitations, on peut dire que James Brown a brillamment remporté son pari. Au final, sa stratégie a d’abord consisté à fusionner les deux anciens sites en un seul et même portail beaucoup plus lisible (http://beta.globalquakemodel.org/).

Désormais, la colonne de droite est consacrée à l’outil Open Quake tandis que la zone de contenu principal est dédiée à la fondation en tant que telle. Cette nouvelle structuration est bien soulignée par le contraste des couleurs utilisées pour chacune des deux parties.

Côté design et charte graphique,  le projet a aussi opté pour des couleurs symboliques de la vocation de la GEM (la couleur ocre rappelle notamment celle de la terre). De même, l’usage du flat design avec des grandes typographies donne à l’ensemble un bel effet de clarté.

Bon, on vous laisse juger de tout ça en bon spécialistes que vous êtes. Comme nous, vous y verrez sans doute quelques carences (par exemple au niveau des menus assez peu lisibles ou de l’expérience utilisateur plutôt limitée) mais la refonte proposée par Brown nous apparaît quand même être une belle réussite. Et puis le site est encore en version bêta. Du coup, on peut s’attendre à de nouvelles évolutions positives. Promis, on vous tient au courant.


Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos découvertes !
S'abonner
close-image