Plusieurs catégories d'extensions de noms de domaine

Quel impact a une extension d’un nom de domaine sur le SEO ?

L’extension du nom de domaine d’un site a-t-elle une influence sur son référencement ? C’est la question que nous posent parfois nos clients. Vais-je plutôt choisir un .fr ou .com ? Et si je veux booster ma visibilité localement, comme par exemple en Alsace, dois-je plutôt choisir un .alsace ou rester en .fr ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici un petit vade-mecum made by Studio Cassette.

Les différentes catégories d’extensions

Avant de se pencher sur le possible impact d’une extension d’un nom de domaine sur le SEO d’un site, il convient de rappeler qu’il existe plusieurs catégories d’extensions :

  • les extensions génériques de premier niveau (gTLDs) : indépendantes du pays d’origine du site et composées de trois lettres, ces extensions peuvent être libres (.com, .net, .info, .org) ou réservées à certains organismes répondant à un certain nombre de critères (.int, .edu, .gov,…) ;
  • les extensions géographiques de pays (ccTLD) : .fr, .es, .it, .uk, .de…, composées de deux lettres, celles qu’on appelle aussi les codes de pays peuvent être libres ou présenter des restrictions (comme par exemple avoir un domicile dans le pays concerné) ;
  • les nouvelles extensions génériques (nTLDs) : apparues en 2008 et de type .paris, .blog, .bzh, etc. , les nouvelles extensions comportent trois caractères ou plus et peuvent être ouvertes (libres) comme .asia, .job, .mobi, semi-fermées (réservées) comme .museum pour les musées ou .coop pour les coopératives ou encore .banque pour les banques ou totalement fermées comme .amazon ou .darty et délivrées par l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Number).

Quel impact une extension a-t-elle sur le référencement d’un site ?

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps et disons-le tout net : le choix d’une extension n’a pas d’impact en termes de SEO ! Ainsi, si vous lancez un site en .alsace, vous aurez la même visibilité qu’un .com. De même les nouvelles extensions (nTLD) telles que .paris n’ont aucun impact en référencement. et ce quels que soient le moteur de recherche, la langue, etc.

De même, sachez qu’un .alsace n’apporte pas non plus d’impact positif en termes de SEO si je fais une recherche avec la mention de la région concernée.

En clair, choisir une extension en espérant optimiser son référencement vous apportera forcément de la déception.

Alors, quelle extension de domaine choisir ?

On l’a vu, l’extension d’un nom de domaine n’a pas d’influence sur le SEO d’un site. Au final, ce n’est donc pas en termes de référencement que vous devez vous poser la question du choix de l’extension que vous allez prendre pour votre site. Non, tout dépend surtout de votre stratégie de communication.

Si vous êtes une marque avec un marché international, il y a fort à parier qu’un .com conviendra parfaitement à votre site. Mais même si vous n’avez pas nécessairement une envergure mondiale, le .com peut tout aussi convenir tant il est aujourd’hui universellement reconnu. D’ailleurs, une étude menée en 2014 a montré que quand on montre à des personnes une liste de sites avec une nouvelle extension de domaine, plus de la moitié (59 %) choisissent plutôt de cliquer sur des sites en .com.

Ainsi, le choix d’une extension aurait surtout un impact sur le taux de clic. Face à cela, le mieux est de déposer son nom de domaine sous plusieurs extensions. Cela présente aussi l’intérêt de décliner si vous le souhaitez des versions personnalisées de votre site, par exemple en fonction de la localisation géographique.

 

 


Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos découvertes !
S'abonner
Studio Cassette

GRATUIT
VOIR